GeoWeb, Information géographique, Mashups, APIs cartographiques, Géolocalisation, Webmapping

ParisData : exemple d’exploitation des données libres de Paris

Renaud

2 février 2011
par Renaud · 4 Commentaires
Catégorie(s) : Données géographiques

Comme nous vous l’avons mentionné, Paris a commencer à rendre accessible la semaine dernière un certain nombre de données publiques sur le site ParisData.

bluenove et Mapize ont profité de cette opportunité pour mettre à disposition des internautes une illustration des statistiques de naissances, reconnaissances, mariages et décès dans les 20 arrondissements de la capitale pour les années 2004 à 2009 : http://paris.mapize.com/

On peut ainsi se rendre compte de la valeur apportée par un travail de visualisation sur ces données publiques sur une carte :

Etat%20civil%20de%20la%20ville%20de%20Paris%20en%202009

« Nous croyons à la création de valeur d’une innovation plus ouverte et partagée. Nous accompagnons plusieurs grands groupes qui mettent en œuvre de telles démarches. Nous avons voulu saluer cette initiative de la Ville de Paris qui favorise ainsi le développement d’applications innovantes par les chercheurs, les développeurs, les citoyens, les journalistes et les entreprises. En travaillant sur ce premier exemple de visualisation, nous souhaitons montrer la voie à d’autres services publics et grands groupes mais aussi stimuler l’intérêt de la communauté d’acteurs créatifs et innovants qui les entourent » commente Martin Duval, fondateur de bluenove, le leader des ‘Open Innovation Services’.

« Nous suivons la démarche de l’Open Data depuis le lancement de data.gov par l’administration Obama en 2009. Et lorsque la ville de Paris a publiée ses données ouvertes, nous avons voulu saluer cette initiative de rendre les informations publiques plus intelligibles en développant notre mashup. C’est la logique de cette visualisation dont l’objectif est de raconter l’histoire de l’état civil parisien de manière plus ludique, » déclare François Xavier CARDI, fondateur de Mapize.

Etat%20civil%20de%20la%20ville%20de%20Paris%20en%202009

[via communiqué presse bluenove]

Tags : ·

Partager sur :


4 commentaires

  • 1 Christophe D. // 2 février 2011 à 19:19

    À la lecture de ce billet, je ne peux m’empêcher de conseiller le livre « Atlas des parisiens — de la révolution à nos jours », aux éditions Parigramme.

    Une somme de 300 pages, avec des centaines de cartographies détaillées thématiques de Paris, toutes conçues spécialement pour l’ouvrage. Carte de répartition de l’impôt sur la fortune, carte des écuries et autres commerces en tous genres, cartes de la répartition des ressortissants étrangers, de la répartition des domestiques, etc. etc. des centaines comme ça avec le plus souvent une précision à l’échelle de la rue (pas simplement arrondissement par arrondissement) et des déclinaisons évolutives sur 200 ans. Bluffant.

    Bref, ceux qui apprécient les données de la mairie de Paris devraient raffoler de cet ouvrage. Je précise qu’il y a d’autres atlas parisiens dans cette collection mais je trouve ceux-ci sont moins intéressants d’un point de vue carto.

    [Je n'ai aucun lien ni avec les auteurs de ce livre, ni avec la maison d'édition.]

  • 2 Tweets that mention ParisData : exemple d’exploitation des données libres de Paris -- Topsy.com // 2 février 2011 à 22:14

    [...] This post was mentioned on Twitter by John Moore, GeoInWeb, bluenove, Gabriel Gheorghiu, Susan Hess and others. Susan Hess said: RT @JohnFMoore: ParisData : exemple d’exploitation des données libres de Paris http://otf.me/EIJ HT @HenriLefevre #ogov #egov [...]

  • 3 clem // 3 février 2011 à 11:03

    le graphique en haut de la page http://paris.mapize.com/ est amusant car on y voit :
    - l’effet fiscal sur la fréquence des mariages dans l’année : plus de mariages en juin.
    - L’effet attractif des équipements de santé de Paris, où il y a plus de naissances que de reconnaissances (faites sûrement ailleurs)

    Le reste des cartes et des graphiques n’échappe pas à l’écueil désormais classique de la néo-cartographie sur le net, depuis l’essor de GoogleMaps : des cartes jolies, bien réalisées, mais qui n’apprennent rien. Faute de représenter des informations pertinentes pour renseigner réellement le lecteur, ces cartes cartographient pour cartographier : on peut le faire, alors on le fait.

    La carte avec les ronds roses illustre bien ce constat.
    Au pire (si on ne connait pas la taille des arrondissements parisiens, leur population, leur structure par âge, leur équipement en maternités, etc) : cette carte n’apprend rien.
    Au mieux (si on connait tout ça) : Cette carte peut suggérer que le nombre de naissances d’un territoire dépend de sa démographie et de ses équipements : quelle découverte !

    Et encore ce n’est pas sûr, car on ne sait pas ce qui est réellement cartographié : le lieu de naissance de l’enfant ? son lieu de résidence à la naissance ?

    Idem pour les décès, les reconnaissances ou les mariages : cartographier des stocks est rarement intéressant.

    Au minimum, il aurait fallu diviser par la population, et représenter en fond de cartes les frontières des arrondissements + les maternités (plutôt que le fond GoogleMaps qui ne sert à rien).

    Au mieux, calculer des vrais indicateurs de démographie : fécondité, natalité, mortalité, nuptialité, etc

  • 4 bluenove | bluenove fait parler les données de la ville de Paris…et le web // 22 février 2011 à 12:18

    [...] Geo in Web Comme nous vous l’avons mentionné, Paris a commencer à rendre accessible la semaine dernière un certain nombre de données publiques sur le site ParisData. bluenove et Mapize ont profité de cette opportunité pour mettre à disposition des internautes une illustration des statistiques de naissances, reconnaissances, mariages et décès dans les 20 arrondissements de la capitale pour les années 2004 à 2009 : http://paris.mapize.com/ [...]