GeoWeb, Information géographique, Mashups, APIs cartographiques, Géolocalisation, Webmapping

Where 2.0/jour 1 : Workshops sessions

Audrey

20 mai 2009
par Audrey · 1 Commentaire
Catégorie(s) : Evénements, Néogéographie & Geoweb, Where 2.0

where2-building-maps-from-scratch ( copyright Maitri )

Démarrage plutôt tranquille à San Jose. Les stands des exposants sont en pleine préparation, les salles se remplissent au fur et à mesure. Cette première journée ressemble à une répétition avant l’ouverture officielle de la conférence. Voici un résumé des différentes sessions auxquelles j’ai pu participer.

Digital Cities Modeling Workshop
Lynda Sharkey (Autodesk)

Ce workshop présentait les produits AutoDesk LandExplorer permettant de décrire à plusieurs niveaux un modèle urbain. Du fait de l’hétérogénéité et du volume des données, un des objectifs de ces outils est de “fusionner” et de rendre accessible ces modèles urbains sans obligatoirement partager les données géographiques.

Google Maps API: Advanced Integration Case Studies

Daniel Chu de Google nous a fait un panorama des innovations de Google Maps sur l’année qui vient de s’écouler :

  • 08/08 Les cartes accessible en SSL pour les comptes premium
  • 09/08 Couches Wikipedia and Panoramio accessibles grace à GLayer; Lancement de Geo-Eye & static maps
  • 10/08 Géocodage inverse
  • 11/08 Support de Flash et AIR
  • 12/08 Disponibilité publique des dalles Map Maker
  • 01/09 Affichage des mashups sur iPhone et MapKit dans le SDK iPhone 3.0
  • 04/09 Marker cluster and other open source librarygoogle maps timeline

WDT (Weather Decision Technologies) est venu ensuite présenter son site iMap de suivi des cyclones, très bien réalisé. WDC construit aussi des couches cartographiques de météo revendues en marque blanche aux sites média. A noter le fait que leur application est désormais en Flash afin de proposer plus d’interaction autours de leurs cartes (ils pensent avoir gagné un trafic significatif : +300%).
Trulia nous a ensuite présenté l’usage intensif qu’ils font de la plateforme cartographique de Google dans leur application de recherche de biens immobiliers. Rien n’est révolutionnaire, mais le tout est très bien réalisé, intégrant la recherche cartographique, StreetView.

Une remarque intéressante a été partagé : lorsque Google innove, les fonctionnalités ajoutées sont un gain direct perçu par leurs utilisateurs. WDC comme Trulia ont souligné la qualité de la relation qu’ils avaient avec Google : assistance, réponse claire et expliquées à leurs questions et à leur demandes de fonctionnalité, qualité de service, innovation permanente.
En conclusion, Daniel Chu nous a rappelé la stratégie de Google autour des ses APIs : favoriser l’innovation autour de ses cartes.

Design des cartes : Maps from Scratch: Online Maps from the Ground Up, Be a Cartographer: Thinking About the Design of Maps et KML Techniques Every Developer Should Know

Le rendu des plans est un sujet capital en cartographie. A l’heure des cartes dynamiques et interactives,  trois workshops s’intéressent  à la manière de présenter l’information selon les thématiques. Importance des informations selon les besoins des utilisateurs, agrégation des données (cluster de POIs, éclatement à basses échelles), mélanger les expériences de la “paléo” et de la “neo”géographie, beaucoup de sujets passionnants!
Maps from Scratch (Stamen Design) ont présenté le moteur de rendu Mapnik avec les données OpenStreetMap comme un moyen de s’affranchir des rendus de plans fournis par les APIs type Google Maps alors que Bruce Daniel dans le workshop “Thinking about the design of maps” s’est plus intéressé au côté visuel et graphique de la carte. A travers une visite dans l’histoire des présentations des cartes (cartes historiques jusqu’aux plateformes cartographiques d’aujourd’hui), Bruce Daniel s’est efforcé de nous montrer qu’une carte n’est pas universelle. Sa présentation doit être réfléchie et adaptée à ce qu’elle veut montrer. Dans un tout autre registre, Mano Marks (Google) est venu nous parler du KML dans un workshop intitulé (KML Techniques Every Developer Should Know). La présentation était axé sur la gestion de la visibilité des données dans un fichier KML.
Le rendu de plans se place comme un sujet phare de cette conférence.

Extending Google Earth

Franck Taylor est venu nous présenter quelques applications disponibles sur Google Earth comme le célèbre simulator de vol mais aussi la toute nouvelle application de simulation “ship simulator” qui vus permet de prendre le contrôle de plusieurs type de bateaux dans Google Earth.
Selon lui, Google Earth est bien plus qu’un “Géo browser” et les développeurs n’ont pas encore tout exploité. Dans l’avenir, plus de simulations, plus d’applications en temps réel ainsi que plus d’applications de réseaux sociaux devraient voir le jour sur Google Earth.

Et aussi
pour les autres conférences qui ont lieu aujourd’hui, vous pouvez trouver les documents ici

A demain!

Tags : ·

Partager sur :


1 commentaire