GeoWeb, Information géographique, Mashups, APIs cartographiques, Géolocalisation, Webmapping

Wezzoo : Quand la météo devient sociale

Laurent

par Laurent
9 décembre 2012 · 1 Commentaire
Catégorie(s) : API Google Maps, Geolocalisation, Google Maps

Véritable acteur du SoLoMo, Wezzoo pour « Weather by you »est une application mobile (pour l’instant uniquement sous iOS mais la version Adnroid est dans les cartons) de météo sociale ou météo communautaire.

Son principe est très simple, vous lancez l’application, vous êtes géolocalisé et vous déclarez la météo de là où vous êtes en publiant le temps qu’il fait (avec l’upload d’une photo également possible).

Wezzoo n’est pas une application de prévisions météo (comme Météo France ou La Chaîne Météo) mais une application de partage de la météo à un instant T. Elle répond à la question « Quel temps fait-il chez vous en ce moment ? »

Disponible en 5 langues, vous pouvez et c’est le côté sympa partager votre météo locale en envoyant vos photos.

Véritable réseau social, vous pouvez comme sur Instagram gérer des abonnements/abonnés. Vous pouvez ainsi suivre des personnes proches géographiquement de chez vous ou dans des endroits que vous aimez ou là où vous allez vous rendre prochainement.

Vous pouvez aussi  accéder à l’application en mode carto et consulter un lieu précis.

Vidéo de démo de l’appli Wezzoo

Lors d’une discussion avec le fondateur de Wezzoo, Clément Guillot, celui-ci m’a donné quelques détails qui intéresseront je pense les lecteurs de ce blog. Je me propose donc de les partager avec vous.

Lors de l’intégration de la cartographie, Wezzoo fonctionnait sur iOs 4 et 5,avec le MapKit intégré qui était celui de Google Maps sur l’onglet Maps de l’application. Ils utilisaient les static maps de Google sur la partie Activité. Le jour où Apple à lancé iOs 6, l’appli a basculé sur Apple Maps. Wezzoo avait construit son architecture de manière à pouvoir changer de solution carto très facilement. Le seul souci, c’est que Apple ne propose pas de static Map, du coup, Wezzoo a une cohabitation entre les 2 cartes (Apple Maps et Google Maps)  ce qui n’est pas l’idéal d’un point de vue design.

Clément a été interviewé pendant LeWeb2012 pour le Live Orange blog voici son interview (en anglais) :

http://www.dailymotion.com/video/xvmwry

Découvrez aussi Wezzoo sur les réseaux sociaux de partage de photos comme Instagram ou Pinterest

Tags : ····
Partager sur :
Commentaire(s) : 1 Commentaire

Rachat de Qype par Yelp (partie 1) : Les faits

Laurent

par Laurent
26 octobre 2012 · Commentaires fermés
Catégorie(s) : Recherche locale

Ce n’est qu’une demie-surprise que ce rachat de la société d’origine allemande Qype par l’américain Yelp. Qype était souvent présenté comme le « copycat de Yelp » ou le « Yelp européen » et n’espérait plus qu’une chose : se faire racheter par son rival d’outre Atlantique !

Dans cette première partie, on abordera le rachat proprement dit ainsi que différents KPI publics pour présenter ces 2 sociétés.

Dans un second temps, on élargira la réflexion sur l’impact de ce rachat sur le paysage de la recherche locale (Quelle place pour Yelp désormais ?) face à des acteurs de poids comme Google ou des acteurs plus petits comme TripAdvisor ou Foursquare. On réfléchira aussi aux stratégies des géants Apple, Yahoo ou Facebook sur le local. Enfin, on regardera le marché français (avec il ne faut pas l’oublier, le mastodonte PagesJaunes) où cette consolidation entre Yelp et Qype devrait provoquer certains remous !

Yelp, site de recommandations et d’avis fondé en 2004, a annoncé Mercredi 24 Octobre 2012 l’acquisition du cityguide Qype (fondé en 2005 et lancé en 2006)  pour un montant évalué à 50 millions de dollars (un peu moins de 40 M€). Le deal correspond à un achat en cash de 18.6 M€, le reste en actions Yelp (970 000).

Côté financement, Qype a levé au total 23.1 M$ notamment auprès de fonds comme Wellington Partners, Advent Venture Partners, Partech International et Vodafone Ventures entre 2005 et 2010. Plus d’infos à consulter sur la fiche Qype sur Crunchbase.

Yelp qui est côté au NYSE depuis Mars 2012 (107 M$ de levée pour une valorisation de 898 M$) a levé de son côté un total de 56 M$ entre 2004 et 2010 auprès de fonds comme Benchmark Capital, DAG Ventures et Elevation Partners. Plus d’infos là aussi sur la fiche Yelp sur Crunchbase.

On se rappelera pour mémoire que fin 2009, Yelp a été en négociations avec Google en vue d’un rachat par ce dernier du site d’avis pour un montant estimé à l’époque à près de 500 millions de dollars. Mais Yelp avait rejeté l’offre.

On apprendra par la suite (à l’été 2012) que Steve Jobs (CEO d’Apple) serait intervenu en personne auprès de Jeremy Stoppelman, le patron de Yelp, pour lui déconseiller de se vendre à Google !

En terme d’audience et de rayonnement géographique, Qype (selon sa page Wikipédia) se définissait comme le leader européen des sites d’avis locaux (hors États-Unis) et compte approximativement 25 millions de visiteurs uniques par mois (selon le blog de Yelp, on serait plutôt à 15 MVU) en Europe avec plus de 2 millions d’avis déposés sur les commerçants locaux. Qype existe aujourd’hui dans 13 pays (Royaume-Uni, Irlande, Allemagne, France, Espagne, Autriche, Suisse, Italie, Portugal, Pays-Bas, Pologne, Brésil et Turquie) et 10 langues différentes.

Côté Yelp, sa présence s’est fortement accélérée ces derniers mois, il opère désormais aux USA, Canada, Royaume-Uni, Irlande, France, Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Espagne, Italie, Suisse, Belgique, Australie, Suède, Danemark, Norvège, Finlande, Singapour et Pologne soit 19 pays.

Yelp revendique une audience mensuelle moyenne de 78 MVU au 2nd trimestre 2012. Plus de 30 millions d’avis ont été rédigés et l’application mobile a été utilisée sur 7.2 millions de terminaux mobiles sur une base mensuelle au 2nd trimestre 2012 (source). Yelp revendique un taux d’usage en recherche à 40% depuis un mobile, ce taux est de 30% sur Qype.

Yelp étant côté en bourse, les résultats sont publics. Pour le T3-2012, le CA s’éléve à 36,4 M$ pour une perte de 2 M$. Yelp a généré son CA en 2011 avec la répartition suivante :

-         publicité locale en provenance des marchands locaux 70%

-         display 21%

-         deals 9%

Enfin, très intéressant, quelques infos complémentaires apportées via le blog GPSBusinessNews

“Speaking in a call to financial analysts following the acquisition announcement, Yelp co-founder and CEO Jeremy Stoppelman said that Qype was an opportunistic acquisition. The two companies talked for a few months before the deal was sealed. He indicated that Qype has around 150 employees with two third of them in sales. The business of the company is made by 60 to 70% revenue from ad packages and 20% display advertising. The vast majority of Qype’s traffic is coming from Germany and United Kingdom. Qype financials were not disclosed during the call but more information will be given next week as Yelp will be releasing full information about their quaterly earnings on November 1st

La suite (partie II) dans quelques jours….

Tags : ··
Partager sur :
Commentaire(s) : Commentaires fermés

Apple Maps sous iOS6 : Retrouvez notre interview pour Libération

Laurent

par Laurent
17 octobre 2012 · Commentaires fermés
Catégorie(s) : Mobilité

Geoinweb à l’honneur dans Libération du 9 Octobre 2012 !

(ci-dessous la copie d’écran de l’application mobile Libération)

Nous avons été contactés par Camille Gévaudan, journaliste à Libération et ecrans.fr pour réagir face aux déboires d’Apple avec son application Maps sous iOS6.

Vous pouvez retrouver ci-dessous sur le site Ecrans.fr notre interview ainsi que les articles extraits de la double-page visibles dans le journal Libération du 9 Octobre.

Encore un grand merci à Camille pour avoir pensé à nous !

Audrey, Laurent & Renaud

L’actualité étant très riche sur le sujet, Ecrans.fr a publié également cet article quelques jours plus tard : Apple Plans, en dépit du bon sens

Enfin, pour rebondir sur la fin de notre interview où l’on évoque l’importance du local pour Apple, 2 articles récents sur le sujet :

Sur ce dernier article, il va sans dire que les possibilités offertes par Passbook sont potentiellement assez importantes, l’écosystème Passbook est encore assez faible surtout en France pour le moment mais cela pourrait vite devenir une killer feature !

Bonne lecture !

Tags : ········
Partager sur :
Commentaire(s) : Commentaires fermés

Cartographie et Géolocalisation au programme du Data Tuesday de Septembre

Laurent

par Laurent
10 septembre 2012 · Commentaires fermés
Catégorie(s) : Données géographiques, Evénements, Geolocalisation, Google Maps, IGN Geoportail, Microsoft, OpenStreetMap

Hébergé par l’IGN, le premier Data Tuesday de l’année sera consacré au thème :

Cartographie et Géolocalisation

Au programme, plusieurs sociétés et organisations interviendront parmi lesquelles :

  • L’IGN
  • OpenStreetMap
  • la Ratp
  • Bing Maps
  • 3Liz
  • Capgémini

Rendez-vous le mardi 18 septembre à 18h30 à l’Institut Géographique National, 4 avenue Pasteur à Saint-Mandé, Métro Saint-Mandé ou Bérault (Ligne 1).  Présentations suivies d’un cocktail.

Inscriptions en ligne ici

Pour en savoir plus sur les Data Tuesday :

Les Data Tuesday ont été lancés par trois startups (Captain Dash, Data Publica et MFG Labs)
Les données (data) sont une tendance lourde de la décennie 2010, regroupant les problématiques de Big Data, de DataViz et d’Open Data.

L’existence d’un éco-système riche et en plein développement ainsi que le rapide développement de la technologie, des applications et des nouveaux modèles économiques justifient l’organisation d’une rencontre périodique des acteurs de ce domaine pour en accompagner la croissance.

Les trois startups Data Publica, CaptainDash et MFG Labs sont pionnières de cet espace et ont pris l’initiative de la création d’un événement mensuel qui servira de point de ralliement et d’échange à l’ensemble des acteurs. .

Tags : ·
Partager sur :
Commentaire(s) : Commentaires fermés

Quand Google ré-enchante Versailles : le projet Versailles 3D

Laurent

par Laurent
1 août 2012 · 3 Commentaires
Catégorie(s) : 3D, Google, Google Earth

Une bien belle initiative menée par l’Etablissement public du Château de Versailles et le Google Cultural Institute.

Depuis mi-Juin 2012 en effet, une nouvelle aile a été ouverte dans le Château et permet aux visiteurs une rencontre entre les collections historiques et les nouvelles technologies et ce au tout début de la visite.

Le Château de Versailles est un lieu unique, à la fois résidence royale, musée d’histoire et palais de la République. Pour mieux comprendre son évolution dans le temps et les étapes qui ont jalonné son histoire, le Château de Versailles, en partenariat avec Google, a décidé de créer la galerie de l’histoire du Château. Cette dernière permet ainsi d’accompagner les 6 millions de visiteurs du monde entier qui découvrent le Château chaque année.

La galerie de l’histoire du Château est composée de 11 salles qui permettent d’expliquer aux visiteurs, en prologue à la visite des Grands Appartements, la richesse et la fonction des lieux qu’ils s’apprêtent à découvrir. Le parcours alterne présentations des collections de Versailles, maquettes physiques et reconstitutions 3D.

Une maquette complète en 3D du domaine de Versailles a été réalisé sur Google Earth, depuis la place d’Armes et les Ecuries jusqu’aux châteaux de Trianon en passant par les bosquets. Près de 200 ha de modélisation et un projet qui doit s’enrichir dans les prochains mois.

En prolongement de cette visite réelle sur les lieux du Château, un site web a été ouvert et propose :

  • Une expérience interactive « Chaos to perfection » grâce au langage WebGL qui permet une expérience 3D immersive via le navigateur Chrome (à regarder avec le navigateur Chrome ou sous IE avec le plug-in Google Chrome Frame) : Du Grand Canal à la chambre du Roi en passant par l’Orangerie, la galerie des Glaces ou le bosquet de la Colonnade, Chaos to Perfection entraîne le visiteur dans un Versailles rêvé (avec Phoenix – Love like a sunset – en fond sonore).  A voir, c’est splendide !

Un aperçu en vidéo : Image de prévisualisation YouTube

  • À venir des versions mobiles (Android et iOS) et tablettes. Le visiteur pourra visualiser le Château à l’époque de son choix. Son téléphone deviendra une véritable fenêtre sur le passé en superposant au Château d’aujourd’hui les grands travaux du règne de Louis XIV. Appli en cours de développement en partenariat avec la société Abvent.

Pour mieux vous rendre compte du travail réalisé, voici 3 vidéos que l’on peut découvrir et qui sont projetées dans les salles de la galerie de l’histoire du Château ou sur le site Versailles 3D.

  • Versailles : de Louis XIII à la Révolution :
Image de prévisualisation YouTube
  • Versailles : après la Révolution Française :
Image de prévisualisation YouTube
  • Versailles : des jardins aux châteaux de Trianon :
Image de prévisualisation YouTube

    Ce qui est intéressant dans ce projet, c’est le recours à de nombreuses entreprises françaises qui ont notamment collaboré en plus des équipes du Château de Versailles et de Google France/USA.

    On peut citer notamment :

    • l’agence web « Les84 » pour la production, la conception et la direction artistique du projet on-line (site, jeu en ligne, expérience interactive WebGL)
    • la société de production audiovisuelle « Aloest Productions » pour la scénarisation et la réalisation des films 3D ainsi que la supervisation de la modélisation 3D et les captures laser des statues.
    • la société « Westimages » pour la modélisation 3D du Château aux différentes époques clés de son histoire ainsi que les 200 hectares du domaine de Versailles   pour la modélisation 3D
    • la société « Beview » sur la modélisation 3D
    • la société « Le FabShop » sur l’expertise dan
    • s l’utilisation de Sketchup dans la phase de modélisation et d’optimisation des maquettes pour une consultation en ligne et sur Google Earth
    • la société « Adebeo » pour l’optimisation des modèles 3D
    • La socitété « Kangarooz3d » pour la géo-modélisation 3D sur Google Earth
    • La société « Abvent » pour les performances de sa technologie Artlantis en matière de simulations réalistes des effets de matières et de lumières appliquée au rendu des maquettes. Les logiciels Sketchup Pro et Artlantis ont composé le socle technologique du projet 3D. Abvent est distributeur exclusif en France du logiciel de Google Sketchup Pro. Abvent est également partenaire du projet mobile (smartphones et tablettes) sous forme de panoramas qui peuvent tirer parti des gyroscopes de ces terminaux. Ce projet est en cours de réalisation avec la tehchnologie iVisit 3D, également développée par Abvent.

    Ce projet est vraiment intéressant car il permet à partir d’éléments factuels, culturels, historiques de donner vie de manière ludique, immersive à des contenus riches, interactifs. La rencontre de la technologie de Google et des sociétés françaises spécialisées dans la 3D avec une institution comme le Château de Versailles, voilà un bien beau résultat !

    Sur la 3D d’ailleurs, on le voit, c’est un sujet très important pour Google.

    Ce dernier a en effet annoncé il y a quelques jours, l’arrivée de vues en 3D sur les versions iOS 4.3+ (la 3D était déjà dispo sur l’appli Android). Pour Google, la 3D est d’autant plus un sujet phare qu’Apple, son grand rival,  avec iOS 6 va débarquer dans quelques semaines avec sa propre application « Plans » et sa propre fonction de vues 3D baptisée  Flyover dont on peut voir des aperçus ici. Google Earth va afficher de la 3D dans plusieurs villes comme San Francisco, Los Angeles, Genève, Rome, Boston. pas de ville française pour le moment. Mais le blog Google Earth annonce de nouvelles villes d’ici la fin de l’année.

    Les informations sur Versailles3D sont issues du dossier de presse du Château de Versailles. Les photos et vidéos sont la propriété exclusive de l ’Etablissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles.

    Tags : ··
    Partager sur :
    Commentaire(s) : 3 Commentaires